Pour finir le weekend “un piano dans mon salon” – où le Café Plùm aura sur scène un piano quart de queue dans le cadre de deux concerts d’exception – le duo trompette/piano de Nicolas Gardel et Rémi Panossian jouera du jazz aérien et prenant : idéal pour une dimanche après-midi en fin d’hiver.
Après 15 ans de face à face à la vie comme à la scène, le pianiste Rémi Panossian (RP3) et le trompettiste Nicolas Gardel (The Headbangers) se réunissent autour de l’envie commune de dialoguer ensemble dans une formation minimaliste, ne tolérant pas les faux semblants.
Ils nous proposent une musique à leur image : passionnée, lyrique et surprenante.
En passant de Duke Ellington à la Pop, leur répertoire, nourri de compositions originales, embrasse les racines, le présent et le lendemain…
“La trompette claire, extrêmement juste et précise de Nicolas Gardel semble emplir le chapiteau sans effort dans des envolées intenses et lyriques. Elle ploie les rythmes et ébranle les émotions sur des petits souffles retenus. C’est un bonheur d’ entendre s’élever sa voix cuivrée. Quant Rémi Panossian, percutant ou charmeur, il est d’une habileté diabolique, et sait utiliser toutes les subtilités des formes du piano, de sa dureté frontale à sa suavité la plus exquise.” – ActionJazz
https://www.nicolasgardel.com/the-mirror/